6/10Spider-man 3 - DVD

/ Critique de dvd / blu-ray - écrit par riffhifi, le 02/11/2007
Notre verdict : 6/10 - Les bonus (Ecrivez votre critique)

Tags : man spider dvd raimi sam blu film

Une sortie DVD déclinée en 6 versions, un hit annoncé...

Chaque mois, une sortie DVD se taille la part du lion dans les rayons des magasins, et se range automatiquement en tête des ventes dès le premier jour. Le mois dernier, c'était 300. Ce mois-ci, pas de doute, c'est Spider-man 3, que l'on retrouve sous 6 éditions différentes (ouch).

On ne reviendra pas en détail sur la polémique qui a entouré le film, l'un des plus coûteux blockbusters de tous les temps, et qui a schématiquement divisé les spectateurs de la manière suivante : les intégristes des deux premiers y ont vu une surenchère fantaisiste et une hystérie limite parodique ; ceux en revanche qui avaient trouvé les précédents opus gnangnans et trop lents y ont vu une tentative enthousiasmante d'étoffer le scénario tout en ajoutant de l'action et une ambiance plus comic book bienvenue.

Edition simple (18€)

Pour les fauchés, ou ceux qui ont l'honnêteté d'admettre qu'ils ne regarderont jamais les bonus (la plupart des acheteurs d'éditions collectors aiment avoir des bonus mais ne les regardent pas), l'édition simple propose le film nature, en
français ou en anglais, sous-titré en français, anglais ou arabe. Il est déjà loin le temps où on pouvait sous-titrer n'importe quel navet en finnois ou en croate, gadget certes inutile à 99.7 %. Deux commentaires audio sont proposés, dont un dans lequel Sam Raimi s'exprime. Rappelons quand même que s'il y a UN bonus que presque personne ne consomme, c'est le commentaire audio.
Le menu est d'une simplicité spartiate, comme pour les deux premiers films : pas de chichis inutiles, votre grand-mère s'y retrouverait sans problème.

Reste donc le film, qui bénéficie d'une compression exemplaire, tant au niveau de l'image que du son, proposé en Surround ou en 5.1. Vous pourrez apprécier à leur juste valeur les excellents effets sonores du film, notamment durant les scènes d'action qui en font un usage parfois étonnant - citez donc les blockbusters qui osent de vraies plages de silence durant un affrontement homérique, traversé uniquement de brefs sons à l'impact décuplé. Rien à dire sur la qualité technique de l'objet.

Edition double DVD collector (25€)

Si vous ajoutez sept euros sur la table, vous obtenez la version double, c'est-à-dire complétée du DVD de bonus. Le pack est plus sexy aussi, aux tons du Spider-man noir, mais révèle deux bizarreries : le feuillet détaillant les bonus est vaguement collé au dos du coffret par de petites gommes pas évidentes à enlever, et l'intérieur est muni de deux volets permettant de ranger des livrets... qui n'existent pas ! Un peu léger.

Les bonus sont nombreux, mais n'atteignent sans doute pas les 6 heures annoncées par le sticker, à moins de se taper l'intégralité des commentaires audio du premier disque (forcément, ça fait 4h30 vite gagnées).

  • Bêtisier : Anecdotique, comme souvent. On en retiendra une amusante galerie de grimaces
  • Galeries : Cinq galeries, c'est bien (croquis, peintures, sculptures, effets spéciaux et réalisateurs & acteurs). Pourtant, on ne le dira jamais assez, une galerie sans légende, sans musique, et qu'il faut faire avancer soi-même à coups de télécommande, c'est ennuyeux à mourir et il faut des nerfs d'acier pour en venir à bout.
  • Clip vidéo Signal fire de Snow Patrol : 4 minutes montrant un spectacle d'enfants. Si on aime la musique...
  • Campagne publicitaire : petite originalité, les bandes-annonces présentées ne sont pas seulement les versions américaines et françaises, mais comprennent aussi une version japonaise, une version italienne, etc. L'occasion de constater que les montages utilisés ne sont pas les mêmes d'un pays à l'autre.
  • Documentaires : le gros du DVD. Au nombre de 11, ces mini-documentaires d'une dizaine de minutes chacun se concentrent sur différents aspects du film: les nouveaux personnages, les défis techniques, la musique... L'ensemble est évidemment factuel et très consensuel, mais on y trouve quelques évocations intéressantes de la BD et un ou deux accès de sincérité comme cette interview où Thomas Haden Church avoue qu'il a trouvé frustrant d'être remplacé par un double numérique pour des scènes où il n'a eu finalement que peu de jeu d'acteur à fournir. Le côté informatif de l'ensemble est indéniable, et un œil attentif vous révèlera que le fond bleu fait son retour dans le monde des effets spéciaux, après avoir été un temps évincé par le fond vert... 


Coffret trilogie (40€)

Si vous avez raté l'achat des deux premiers, vous pouvez vous tourner vers ce coffret qui regroupe les trois épisodes. Vous y trouverez 6 DVD, soit chaque film et sa galette de bonus, y compris la version longue du deuxième, appelée Spider-man 2.1.

Néanmoins, d'ici trois ans vous serez confronté à un nouveau coffret regroupant Spider-man 1 à 4...

Edition Blu-ray (29€)

Les gros fous de technologies se sont équipés récemment en HD ou en Blu-ray pour remplacer leur lecteur DVD. Ceux qui ont choisi le premier format ne goûteront pas Spider-man 3 en haute définition : le héros étant une propriété de Sony, il ne s'ébattra que sur Blu-ray. Côté qualité, on peut sérieusement se demander comment le DVD
pourrait être dépassé, mais sur un écran vraiment géant la différence est peut-être sensible. Côté bonus, la liste est la même que pour l'édition double DVD. Le passage à la haute déf ne paraît pas urgent...

Trilogie haute définition Blu-ray (60€)

Si malgré tout vous êtes passés au Blu-ray, profitez-en pour prendre le coffret trilogie : les deux premiers opus n'étaient pas encore disponibles sous ce format...

Le coffret ultimate (120€)

Si vous avez gagné au loto, vous pouvez vous tourner vers le coffret en édition limitée qui propose essentiellement de prendre de la place dans votre salon : il
contient l'édition double DVD, l'édition Blu-ray (c'est-à-dire exactement la même chose, exciting isn't it ?), 28 couvertures de Amazing Spider-man, une figurine de votre héros préféré (ne dites pas le contraire, vous venez de claquer 120 euros pour lui), et le comic book officiel du film (ce genre de chose est généralement un échec artistique flagrant).


Maintenant, ne perdez pas de vue que derrière les rayons « Spider-man 3 », vous trouverez des tas d'autres films qui méritent au moins autant d'être vu. On a tendance à l'oublier quand les têtes de gondole ploient sous les multiples exemplaires d'un même film...