6/10Spider-man 3

/ Critique - écrit , le 03/05/2007
Notre verdict : 6/10 - Et ça sent la fin de règne... (Ecrivez votre critique)

Tags : spider man film peter marvel cinema home

"Et ça sent la fin de règne..."

L'homme araignée est de retour, et il est pas content. Une bestiole noire, surgie de la nuit, se colle à lui pour faire ressortir ses pires défauts. Notre Spidey basculera-t-il du côté obscur de la force ? Il va devoir choisir vite, car il lui faudra affronter deux ennemis redoutables : Venom et l'homme-sable, et conserver l'amour de Mary-Jane.

Spider-man est une franchise rentable : 1,6 milliard de dollars générés dans le monde, avant même la sortie du 3 dont on comprend déjà qu'il va cartonner. Normal dans ces conditions que Sam Raimi ait voulu remettre le couvert. Mais comme toutes les suites motivées plus par l'appât du gain que par l'amour du 7ème art, se pose le problème de la qualité.

Spider-man 3 est très long : presque 2h20. Premier défaut, le scénario ne sait plus où donner de la tête, et multiplie les méchants et les problèmes pour occuper le héros, tant et si bien que nous, pauvres spectateurs, avons l'impression d'assister à plusieurs histoires que l'on aurait voulu regrouper en une seule. Venom (Topher Grace), adversaire redoutable et légendaire de Spider-man, se voit attribuer un rôle de quasi-figurant, tandis que l'homme-sable (Thomas Haden Church) parvient à lui voler la vedette, à notre plus grand regret.


Au bout de trois films, on commence à se fatiguer de Mary-Jane (Kirsten Dunst), qui se cantonne à être jolie, à sourire et à embêter Peter Parker (Tobey Maguire). Le public aurait sans doute apprécié que le réalisateur ne tente pas de lui ressortir toujours les mêmes ficelles. Voilà pour les défauts, qui suffisent à gâcher le plaisir mais certainement pas à faire un mauvais film.

Car, heureusement, Spider-man 3 a ses qualités : les costumes du héros (très classe en noir) et des méchants, les effets spéciaux toujours aussi impressionnants, et un rythme qui fait passer les deux heures et des poussières pour 5 minutes dans une salle obscure.


Même si l'on peut regretter certains partis pris, comme le fait que deux méchants se partagent l'affiche au détriment de celui que l'on attendait, c'est-à-dire Venom, Spider-man 3 a les qualités d'un bon divertissement, sans parvenir toutefois à se hisser au niveau des deux autres films. Un quatrième volet ? Pourquoi pas, mais à condition de redresser la barre.