5/10X-Men l'affrontement final

/ Critique - écrit par Nicolas, le 25/05/2006
Notre verdict : 5/10 - ex-men (Ecrivez votre critique)

Tags : men film final affrontement jean mutants grey

ex-men

Le mois de mai commençait dans l'explosion (M-I-III), il finira également dans l'explosion. Deux ans après avoir exploré les méandres du passé de Wolverine, la bande du professeur Xavier revient pour livrer son ultime combat, celui par lequel (à priori) tout finira. Promis, Phoenix, le Fléau, le Fauve, et encore bien d'autres seront de la partie, associés aux bonnes grosses têtes d'affiche qui ont évidemment répondu présentes (de Hugh Jackman à Halle Berry en passant par Ian McKellen).

Un important institut pharmaceutique met au point un antidote capable de transformer un mutant en un simple humain. Largement de quoi hérisser les rares cheveux de Magneto (Ian McKellen), qui commence alors à rassembler les mutants sous sa bannière pour lutter, une fois de plus, contre la race humaine. Xavier (Patrick Stewart) a d'autres oiseaux à fouetter : Jean Grey (Famke Janssen), rescapée des eaux, dévoile sa personnalité maléfique cachée dénommée Phoenix...

A chaque nouvel opus, l'équipe s'agrandit. Colossus ("je deviens un truc en métal") et Kitty ("je traverse les murs"), 6997.jpgentraperçus dans le deuxième volet, ainsi que Fauve ("je suis bleu et poilu") rejoignent les Wolverine et Tornade de base pour lutter contre l'infâme Magneto et ses sbires tous plus redoutables les uns que les autres. La raison d'un tel enflement de l'équipe des X-Men est évidente : tous ne verront pas défiler le générique de fin, une véritable hécatombe chez les sympas (les X-Men) comme chez les pas-cool (Magneto et sa clique). Sans compter la mise à disposition d'un antidote visant directement le gène mutant, et le retour de Jean Grey sous le nom de Phoenix ("je transforme tout en cubes de pubs Bouygues Telecom"). Bref, de quoi déprimer sévèrement. Pourtant le résultat est tout autre : on se fiche royalement de ce qui se passe. Sans plaisanter. Brett Ratner, qui succède à Bryan Singer (envolé pour filmer en panavision les collants de Superman), livre un produit en demi-teinte : pas une scène plus haute que l'autre, si l'on excepte la folle débauche d'effets spéciaux tous plus remarquables les uns que les autres. Problème, Brett en oublie les épisodes précédents, en se défaisant des têtes de série avec un certain dédain, et ne s'occupe pas des nouveaux à leur juste valeur. Attention, film allégé en psychologie ! Surtout que le scénario, mettant en scène un affrontement final somme toute anecdotique, se complait dans la facilité et l'absence de réel rebondissement. Amoindri en humour, le film se laisse néanmoins voir jusqu'au dénouement éxagerèment explosif, qui clotûre la série X-Men d'une bien piètre façon.

En somme, un épisode final un peu mou du genou qui offre son lot d'effets spéciaux et pyrotechniques, en assez bonne qualité / quantité pour divertir sur la longueur. L'absence total de problématique et d'émotion fait de X-Men : l'Affrontement Final un bon défouloir malheureusement bien en-deçà des épisodes précédents.