7.5/10Shaolin soccer

/ Critique - écrit par Nicolas, le 26/08/2002
Notre verdict : 7.5/10 - Foot Toujours (Ecrivez votre critique)

Tags : chow stephen film shaolin soccer fung kung

Foot Toujours

Mieux vaut être prévenu et se tenir prêt à Shaolin Soccer. Grâce à l'édition DVD, en import dans toutes les bonnes boutiques de rondelles numériques, une bonne partie de l'auditoire plausible de ce genre de délire asiatique a déjà pu se repaître de cet ovni couvert de récompenses. Pour savoir si vous aussi vous faîtes partie du groupe des téléspectateurs types de Shaolin Soccer, interrogez vous : Avez vous aimé la vision psychotique du football des japonais (Olive et Tom, en VO Captain Tsubaja).. ? Regardez vous avec plaisir les films de kung-fu avec en guest stars des gens qui volent.. ? Et d'une manière générale, l'humour asiatique ne vous horripile pas.. ?

Il y a quelques années, Fung, une légende vivante du Football, perd l'usage de sa jambe suite à un Penalty décisif raté. Aujourd'hui, Fung est sous les ordres de son ancien coéquipier Hung, directeur de la grande équipe "Les Diables", en tant que préposé au matériel. Complètement démoralisé, il rencontre Sing, un jeune garçon sans le sou adepte du Kung-Fu de Shaolin, dont la principale préoccupation est de répandre cet art martial comme lui a enseigné son défunt maître. Fung a alors l'idée de génie : utiliser les incroyables capacités physiques des moines Shaolin pour créer la plus redoutable des équipes de football...

L'idée de génie, c'est le réalisateur-acteur Stephen Chow qui l'a eue. Au lieu de fournir une énième démonstration technique remplie de bourre-pifs, il met tout son art au service de la comédie. Pas à la façon d'un Jackie Chan, qui s'efforce d'imaginer à chaque fois des prouesses à la fois drôles et impressionnantes, mais plutôt de façon visuelle. Chacun des six moines Shaolin possède sa particularité : Sauter très haut, corps à toute épreuve, coup de pied dévastateur... Tout est dûment expliqué dans la première moitié du film, résolument humoristique mais pas encore à son plus haut potentiel. Le football entre alors en jeu. Si vous connaissez Captain Tsubasa, dessin animé nippon cultissime, la comparaison s'impose directe : joueurs parcourant tout le terrain d'une traite, passes de folie, acrobaties à la sauce Kung-Fu,... Et bien sûr, tirs canons de chez Canons et Cie (enrobés de feu, déchirant l'herbe sur leurs passages, ou encore produisant des vagues de chocs), et arrêts spectaculaires (goal impassable même à dix contre un, arrêt d'une main, etc.). L'aspect délirant est bien ficelé et mise à fond sur le premier degré, servi par une utilisation correcte des effets spéciaux et des câbles.
Shaolin Soccer possède d'indéniables atouts en matière de comédie, collectionnant les situations cocasses et les délires visuelles les plus fous, sans aucune autre prétention que de divertir. Noyés sous la bonne humeur des protagonistes et les zolis effets spéciaux, le scénario et la profondeur psychologique des personnages peuvent alors tranquillement rester sous couverture.