5.5/10Nine

/ Critique - écrit par Guillaume, le 03/03/2010
Notre verdict : 5.5/10 - Et pourquoi pas le retour du cinéma muet ? (Ecrivez votre critique)

Tags : nine film prenom prenoms comedie cotillard marion

Quand dans une comédie musicale on aimerait que les personnages arrêtent de se trémousser et de chanter, peut-on dire que c'est mauvais signe ?

Nine n'est pas un film choral. Nine n'est pas non plus une comédie musicale avec chorale façon film avec Jugnot. Non, Nine c'est plutôt un scénario qui part bien, avec un réalisateur en proie à la page blanche qui se noie auprès des femmes, tout en faisant un hommage appuyé à Fellini. De loin, quand le son est coupé ou que seules les paroles s'échappent, on s'attend même à une histoire bien menée, voire intéressante, et qui sait, passionnelle.

Mais Rob Marshall, fier de son Chicago, s'est sans doute senti obligé de faire dans la comédie musicale. Quelques décors un peu faciles, une poignée de stars et emballez, c'est pesé ! C'est peut-être dur de le présenter ainsi, mais on a bien du mal à imaginer que malgré la coutume de former les comédiens à être polyvalents, c'est-à-dire à savoir chanter et danser en plus de jouer, tous soient des dieux du stage.

Le niveau de chant et de danse n'est pourtant pas médiocre. Seulement, on s'attend à davantage de brio. Daniel Day-Lewis n'est pas un tenor, et si Penelope Cruz a eu une carrière de quelques années de danseuse, le numéro qu'elle déroule la met tellement mal en avant qu'on serait presque sceptique. Et c'est ainsi pour tout le reste de la distribution : personne n'est mis en valeur de façon satisfaisante, tous semblent dotés de talents bien minimes. On veut du rêve dans une comédie musicale, pas seulement quelques têtes connues.

Heureusement, toutes les parties plus classiques du film, c'est-à-dire tout ce qui ne concerne pas la comédie musicale est bien meilleur. On aimerait être captivé par l'histoire, mais les numéros vocaux réguliers gâchent le plaisir. Les comédiens sont plutôt bons et le tout dégage un charme assez fort quand la musique reste discrète. Seule Marion Cotillard ne semble pas à sa place, mais on lui trouvera comme excuse que c'est à l'image de son personnage dans le film.

Finalement, Nine aurait pu se contenter de parler et se rendre ainsi plus intéressant.