7.5/10La mort suspendue

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 14/02/2004
Notre verdict : 7.5/10 - Captivant (Ecrivez votre critique)

La mort suspendue raconte l'histoire vraie d'une expédition d'alpinisme ayant mal tournée. Là où Hollywood aurait renforcé l'action et les grands sentiments, les scénaristes et producteurs ont préféré faire un film à petit à petit budget, plus intimiste et réel (parce que Vertical Limit est fun mais pas du tout réaliste).

En 1985, Joe Simpson et Simon Yates, deux jeunes alpinistes anglais décident de gravir le versant ouest du Siula Grande (Pérou), une ascension très difficile, plusieurs fois tentée mais toujours sans succès. Plus qu'inconscient, Joe et Simon ne réalisent pas tout le danger de leur expédition. Suite à un incident au cours de l'escalade, Joe se casse la jambe. Que faire alors pour Simon? Le laisser là ou essayer de le descendre jusqu'au campement malgré le tibia fracturé de son ami.

La mort suspendue n'est pas un film d'action ou pseudo dramatique. C'est un film d'homme (ou de femmes mais là ce sont des hommes), sur la nature et le comportement humain dans les situations les plus extrêmes. Il montre les réactions et les sentiments qu'ont les hommes face à la mort et l'espoir de la survie. Ces deux anglais sont complètement fous pour escalader ces montagnes quand on voit l'état dans lequel ils rentrent mais ce sont aussi d'incroyables survivors, de véritables surhommes prêt à tout pour sauver leur peau.
Filmé comme un documentaire, alternant entre l'histoire racontée par les vrais alpinistes et les scènes de montagne avec des acteurs, la mort suspendue réussit totalement à séduire et à captiver le spectateur. L'histoire est linéaire et quelque peu répétitives mais c'est justement ce qui fait sa force. On se retrouve plongé en plein coeur des Andes vivant, s'angoissant, ressentant les choses en même temps que les deux alpinistes. La réalisation est plus que correcte et l'on retiendra surtout le jeu des deux acteurs. Quelles émotions et quelles gueules! Vraiment, on y croit. C'est profond, fin, juste, violent, etc. Toute la palette des sentiments y passe, notamment dans une scène où le blessé hurle et sanglote avec une émotion extrême.

Le résultat est brillant, tant sur le fond que sur la forme. Seulement, le côté documentaire est parfois trop appuyé, notamment lors des prises paroles des protagonistes, et il aurait été très intéressant de voir ce qu'aurait donné le même film en immersion totale dans la fiction.