7.5/10Le journal de Bridget Jones

/ Critique - écrit par Nicolas, le 11/10/2001
Notre verdict : 7.5/10 - Demain j'arrête. (Ecrivez votre critique)

Quelques kilos en plus, et voilà Renée Zellweger dans un rôle de composition extrême qu'est celui de Bridget Jones, célibataire endurcie, mais surtout héroïne d'un livre qui cartonne totalement dans le pays de Big Ben. Une nouvelle icône féminine de la littérature transposée au cinéma, ça sentait bon le dérapage incontrôlé et le "pan dans le mur". Petit a priori à oublier illico.

Bridget Jones (Renée Zellweger), la trentaine, quelques kilos de trop, CÉLIBATAIRE, alcool comme pêché mignon, clopeuse à mort, travaille dans une maison d'édition. Sur le constat de sa vie, Bridget prend une résolution tonitruante pour la nouvelle année : arrêter de boire, de fumer, perdre le surpoids, tout consigner dans un journal, et surtout se trouver l'homme parfait. Idéal masculin que croit avoir trouvé Pamela, la mère de Bridget, en la personne de Marc (Colin Firth) avocat arrogant et (très) peu souriant. Mais Bridget a surtout des vues sur son play-boy de patron, Daniel (Hugh Grant)...

Presque méconnaissable. C'est là un constat forcé de ma part à la vue de Renée Zellweger avec 10 kilos de plus, contrastant violemment avec tous ses autres rôles (Fous d'Irene, Nurse Betty). Le visage défiguré par la douleur, des joues de bébé potelées, un arrière-train sur tout l'écran... La blonde donne beaucoup « d'épaisseur » à son rôle. Hugh Grant et Colin Firth ne sont pas en reste, tous les deux excellents dans leurs rôles respectifs de play-boy à la répartie facile (sa carte de visite) et « croque-mort » arrogant et cassant. Tout cela pour servir une comédie vraiment réussie, drôle, qui tient beaucoup sur les épaules de la maladresse de Bridget et son aptitude à se retrouver dans les situations les plus compromettantes. L'histoire n'évite cependant par les grandes ficelles de l'intrigue amoureuse type, qui elles gâchent un peu le tableau comme si elles avaient été un poids supplémentaire. Lacune qui finalement n'a pas très grande importance puisque le côté comique du film mérite largement le déplacement.
Le journal de Bridget Jones est une brillante comédie rafraîchissante, qui a tous les atouts pour vous faire passer un excellent moment. Mention spéciale pour Renée Zellweger, plus que convaincante dans le rôle titre.