5/10Identité secrète - my Taylor is rich?

/ Critique - écrit par Nicolas, le 17/02/2012
Notre verdict : 5/10 - La mémoire dans les abdos (Ecrivez votre critique)

Tags : film pere montana vie menace monde jeune

Depuis tout petit, Nathan semble vivre en marge de sa vie, comme un étranger placé au sein d’une famille, certes aimante, mais artificielle. Jusqu’au jour où il découvre, avec l’aide de sa voisine Karen, que son enfance n’est peut-être pas aussi claire que prétendent ses parents. Et bientôt, il se retrouve au cœur d’une vaste opération d’espionnage, où la moindre inattention pourrait être fatale aux deux adolescents…

Identité secrète - my Taylor is rich?
DR.Taylor Lautner est formidable ! Ce n’est pas moi qui le dis, mais l’ensemble des personnes qui ont travaillé avec lui, et qui le racontent fort bien à travers les bonus présents sur le blu-ray. Le garçon, athlète émérite et champion d’arts martiaux, est un véritable casse-cou qui aime faire ses cascades lui-même, à l’image d’un Harrison Ford ou d’un Tom Cruise, qu’il cite sans vergogne. A son honneur, le jeune homme est parfaitement crédible dans un film d’action pour homme, en réalisant personnellement ses roulades projetées et en castagnant du vilain, avec adresse, souplesse, et puissance. Pour son parterre de fans (féminins), il ôtera même à une ou deux reprises son t-shirt pour montrer que les abdos aperçus dans Twilight sont bien réels et qu’ils se portent bien, merci. Malgré son jeu en demi-teinte, voire parfois en pas de teinte du tout, notre cher Taylor évince totalement le reste du casting, que ce soit le grand méchant (Michael Nyqvist), les éphémères parents (Jason Isaacs et Maria Bello), ou l’agent de la CIA douteux (Alfred Molina) – et tout ça, rien qu’en roulant des biceps et en collant des semelles dans la tronche. Il n’y aura bien que la mignonne Lily Collins, pas très connue, qui arrivera à lui coller aux basques et à lui rouler des pelles – malgré ses épais sourcils. Identité secrète - my Taylor is rich?
DR.
Il est cependant regrettable que les phases d’action soit trop rares pour masquer les tenants et aboutissants d’un scénario anémique et plein d’incohérence, où un jeune garçon pas trop turbulent se découvre une vie secrète bourrée de faux-semblants, de codes secrets, et d’agents de la CIA planqués derrière des arbres. Rien d’intellectuel, juste une occasion de plus de faire péter de la villa américaine à coups de bombe dans le four, de sauter d’une voiture en marche, et de se courir après dans des stades noirs de monde. Le thriller est loin d’être réinventé, mais on a déjà vu pire. Identité secrète reste donc assez divertissant malgré la caméra pataude de Singleton, qui n’est pas connu pour faire des étincelles. Au moins, il sera le grand gourou de Taylor dans le monde du film d’action, et il n’est pas possible que le jeune acteur, avec quelques cours de comédie, puisse se faire un nom autre que celui décliné sur d’innombrables T-shirts de groupies.

Rien de bien nouveau, si ce n’est l’entrée en scène d’un artiste martial de grande qualité, qui mérite un peu plus de considération dans le monde de l’action pour se détacher du pauvre rôle qui l’a fait connaître. Le film en lui-même reste un peu con et pas très intéressant, mais sa durée facile à digérer et ses quelques soubresauts de thriller le rendent potable.

PS : Taylor Lautner apparaît torse nu.

Identité secrète - my Taylor is rich?
Cette scène n'est pas dans le film