7/10Equilibrium

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 22/12/2003
Notre verdict : 7/10 - Equilibrillant (Ecrivez votre critique)

Tags : equilibrium film equilibre prix kurt wimmer europa

Equilibrillant

Après la 3ème guerre mondiale, les humains se sont dit que leur nature même amènerait quoi qu'il en soit une 4ème guerre mondiale qui leur serait fatale. Afin de créer un monde de paix, ils doivent prendre régulièrement une dose de Prozum, un médicament qui annihile tous les sentiments. Un jour, un des hommes chargé de contrôler ce système (en fait le meilleur) ne va pas prendre sa dose, ce qui va l'ouvrir sur un nouveau monde. Il voudra alors mettre un terme au fonctionnement de cette société qui rend les gens comme des machines.

Un bon sujet de départ, mais qui se révèle un peu trop compliqué pour un film hollywoodien à petit budget. L'histoire, le fait que les humains n'éprouvent aucun sentiment dans cette société, est trop complexe et il faudrait développer 1000 fois plus pour avoir une véritable vision de ce monde. Ainsi, dans la façon de jouer des acteurs, on perçoit toujours des sentiments même si dans le scénario ils ne devraient pas en avoir. Malgré cela, Equilibrium se révèle plutôt bon en général et se démarque de pas mal de critères propres aux films hollywoodiens. Le sujet et le contenu sont traités d'une façon originale, sans tomber dans les clichés habituels avec la morale et tout le tralala. La photographie est froide et très réussie. On arrive par moment à être transporté dans ce monde de science-fiction et à se demander si une telle situation peut arriver. Le rythme se révèle malheureusement assez faible sauf lors des scènes d'action : des gunfights en kata, un résultat sympa et plutôt comique. On peut noter que ces scènes sont vraiment bonnes quand on sait que le réalisateur n'a eu que deux jours pour les tourner. Il faut aussi remarquer l'aspect assez bourrin du héros, superbement campé par Christian Bale, qui ne fait pas de fioritures avant de tuer froidement ses adversaires (c'est tellement rare). C'est le type qu'il ne faut surtout pas provoquer si on ne veut pas finir en rondelles. D'ailleurs, quand il s'énerve on y croit bien plus que dans Hulk qui aurait dû prendre ce film en exemple.

En fin de compte, un film au sujet trop complexe pour le peu de moyens attribués. Le réalisateur a dû avoir des ambitions un peu trop grandes, mais il a réussi à se démarquer de la moyenne. Equilibrium reste alors par son originalité un des bons films de l'année.