6/10L'enquête corse

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 07/10/2004
Notre verdict : 6/10 - çavautpresquetchitchix (Ecrivez votre critique)

çavautpresquetchitchix

Certaines régions françaises recèlent des caractéristiques étonnantes. Les plus flagrantes se trouvent sûrement en Corse et peuvent permettre des histoires à fort potentiel comique. Le monde de la bande dessinée l'a bien compris. Goscinny avait eu son approche dans Astérix en Corse. Pétillon en a remis une couche en 2000 avec L'enquête corse, adaptant ses propos au goût du jour. Le succès est immédiat. Il l'est tellement qu'une adaptation cinématographique est très vite engagée. Seulement 4 ans après la sortie de la BD, voilà Christian Clavier et Jean Reno sur grand écran dans les rôles-titres et Alain Berbérian (Le boulet, La cité de la peur) à la réalisation.

Question scénario, on garde la même histoire et on l'arrange quelque peu pour durer plus longtemps. Jack Palmer (non, pas Bauer) est un détective privé. Il est engagé par un notaire afin de retrouver un certain Ange Leoni pour lui transmettre un héritage. Mais la tâche s'avère vite bien plus difficile que prévu. L'homme à rechercher n'a pas un passé très clair et semble convoité. De plus, l'île de beauté ne se prête pas vraiment à ce genre d'activités.

Pas de doute, l'esprit de la bande dessinée est bien présent. Ce film est une vraie adaptation de L'enquête corse. La plupart des situations et des dialogues sont conservés pour notre plus grand plaisir. De nombreux éléments ont certes été rajoutés dans la deuxième partie mais ils gardent une cohérence avec le reste. Sans cela, le film aurait duré 45 minutes. C'est que les éléments s'enchaînent et que la BD n'a pas assez de fond pour durer plus d'une heure. Il a bien fallu combler et le résultat est tout à fait correct. Le film est bien rythmé, trouve souvent le ton juste, un sourire venant régulièrement faire son apparition.

La Corse est bien une région unique et quoi de mieux que de faire appel à des corses pour jouer des corses ? Ce petit conseil aurait du être appliqué un peu plus en détail. Les locaux jouent de brillante façon leur rôle, les personnages principaux sont par contre moins convaincants. Jean Reno n'est pas du plus crédible, notamment en essayant de prendre un faux accent corse. Seul son charisme habituel le sauve. Caterina Murino est très mignonne mais surtout italienne. Les dialogues ne collent pas avec la bouche ce qui s'avère gênant. Quant à son rôle créé de toute pièce, ce n'est pas le plus intéressant. Christian Clavier reprend un jeu qu'on lui connaît trop. Pas grand-chose à dire pour le seul parisien de cette histoire si ce n'est qu'il a rendu son personnage moins crédule et niais qu'il ne l'était dans la BD pour d'avantage crédibilité (ce qui n'est pas plus mal).

L'enquête corse est une adaptation tout à fait honnête de la bande dessinée de Pétillon. L'esprit est gardé, l'histoire bien que rallongée reste correcte et la bonne humeur est au rendez-vous. Reste à porter un bémol sur le tandem Reno / Clavier qui est plus un choix commercial que cohérent. Il faudrait laisser la place aux jeunes et aux Corses (pour éviter un attentat à la critique).