9.5/10Bowling for Columbine

/ Critique - écrit , le 07/12/2002
Notre verdict : 9.5/10 - Documenculte! (Ecrivez votre critique)

Tags : film moore michael columbine armes documentaire etats

Cette année, Michael Moore nous offre un nouveau ciné documentaire coup de poing, enfin coup de flingue si l'on peut dire !

Mais d'abord, c'est qui ce Michael Moore ? Loin d'être un Américain idiot et obèse comme tant d'autre, (bien que l'on pourrait penser le contraire en regardant sa photo sur l'affiche...) cet homme est une sorte de "superman défenseur des petites gens", ou des sans-voix de l'Amérique moderne, une sorte de José Bové, quelques kilos en plus, la pipe en moins.

Michael Moore est une figure emblématique aux États-Unis d'Amérique, à l'instar de notre Bové national, Moore organise des conférences, écrit des livres, des articles et réalise des films pour s'exprimer et surtout sensibiliser les masses sur des problèmes graves, tout cela sans casser du Mc Do ! Ce gros bonhomme a écrit de nombreux livres, sa spécialité étant de faire rire sur des choses pas forcément drôles... Après Roger And Me, son premier documentaire, Moore réalise The Big One, dans lequel il rend visite aux grands patrons des firmes multinationales Américaines comme Nike ou Général Motors pour essayer des les entraîner dans leurs usines à l'autre bout du monde, histoire de voir ce qu'il s'y trame. Que nous a-t-il réservé pour son nouveau documentaire ?

En 1999, deux jeunes sans histoire, par un jour sans histoire, dans une ville sans histoire, Littleton, massacrent dans leur lycée de Columbine 12 personnes, vidant des centaines de chargeurs sur des centaines d'élèves pour finalement mettre fin à leurs jours. Date tragique, l'Amérique toute entière est complètement secouée. Bien sûr, les médias essaient de savoir d'où a pu provenir cette pulsion meurtrière. Moore se demande si l'on ne se pose pas les mauvaises questions : il y a plus de 11.000 morts par balle aux U.S.A chaque année. Certains pensent que c'est dû aux films violents, mais ne regardons-nous pas des films violents en France ? D'autres suggèrent que c'est à cause du passé violent de l'histoire de l'Amérique (les cow-boys massacreurs d'Indiens), mais l'Allemagne Nazie n'a-t-elle pas tué plus de 12 millions d'êtres humains ? Serait-ce à cause de la musique rock, avec des "fous" comme Manson ? L'Allemagne en est bien plus fan, et pourtant pas plus de 200 morts par an à cause des armes à feu... Moore par des démonstrations hilarantes, mais totalement fondées, prouve par A + B ce que tout le monde sait sans vouloir y croire : la vente libre des armes mixée avec la télé-réalité des journaux de 20 heures ne font pas bon ménage : "un américain qui a peur est un bon américain."

Moore retrace un portrait d'une Amérique folle des armes et folle tout court. Véritable documentaire pamphlétaire peint au vitriol, Bowling for Columbine fait tantôt rire, tantôt frémir et l'on ne perd pas une goutte des aventures de Moore, qui emploie les grands moyens pour prouver la stupidité du système dans lequel il vit : une banque vous donne une arme à feu pour l'ouverture d'un compte (!), Charlton Heston, patron de la NRA (National Rifle Association, qui prône la vente libre des armes) fera les frais de l'ouragan Moore... Il est palpitant de suivre la croisade de Moore arrivant, avec l'aide de rescapés du massacre de Littleton, à supprimer la vente de munitions dans une grande chaîne de supermarchés.

Il est impossible de résumer ce documentaire tant il est bien ficelé, complet, percutant. On en sort changé et bien heureux de ne pas avoir de voisin dormant avec un Magnum 44 sous l'oreiller ! De plus les dirigeants affables que sont Clinton et Bush ne seront pas épargnés ! Bref chacun en prend pour son grade et cela en devient jouissif, bien que tragique. A voir absolument !

Il est à noter que Moore réalise une excellente interview de Manson dans son documentaire, où ce dernier apparaît tel qu'il est, malgré ses nombreux détracteurs : un type plein de bon sens ! Moore est aussi le réalisateur attitré des clips de feu Rage Against the Machine>, avis aux amateurs d'images chocs !
Ce film a eu le prix du 55ème anniversaire à Cannes en 2002, c'est la première fois qu'un documentaire reçoit un prix à Cannes, il n'y avait que Moore pour faire cela !
Bowling For Columbine a été récompensé aux Césars 2003 dans la catégorie Meilleur Film Étranger ainsi que pour les Oscars 2003 dans la catégorie Meilleur Documentaire.