1.5/10Zidane, un portrait du XXIème siècle

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 25/05/2006
Notre verdict : 1.5/10 - ZZZZZZZZZizzzzzzzzzzzou (Ecrivez votre critique)

Tags : zidane portrait film siecle cinema documentaire parreno

Comme s'il n'y avait pas déjà assez de football à la télévision, voilà que le sport le plus populaire au monde s'incruste aussi sur le grand écran avec un film documentaire consacré à Zinedine Zidane. Le principe de Zidane, un portrait du XXIème siècle est à la fois simple et effrayant puisqu'il s'agit de retracer tout un match du meneur des Bleus, à savoir Real Madrid / Villareal en avril 2005, scruté par 17 caméras entièrement dédiés sur sa personne. C'est donc une première de suivre un match en plus ou moins direct en ne se focalisant que sur un seul joueur, et espérons que soit également la dernière.

Voir un footballeur, aussi doué soit-il, se balader sur un terrain est, comme le dire sans grossièretés, simplement gonflant. Après avoir vu le film, on comprend mieux pourquoi le football est filmé de haut tant ne se consacrer qu'à un seul joueur ne comporte quasiment aucun intérêt. Zidane marche, Zidane transpire, Zidane se replace, Zidane respire et Zidane pousse parfois des petites onomatopées pour se faire entendre. En cinq minutes, on a tout vu... On aura juste pu constater son tic de frotter le haut de sa chaussure contre le sol et que ce sport demande effectivement une explosivité et une vision du jeu remarquables. Mais le football n'est pas le centre d'intérêt de ce film contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce qui le rend fortement déconseillé aux supporters.

En réalité, Zidane, un portrait du XXIème siècle est davantage un petit délire de deux réalisateurs mégalos qui ont voulu faire un documentaire spécial sur un sujet porteur. Sur le plan de la réalisation, le film produit effectivement son petit effet mais pas forcément dans le bon sens. Philippe Parreno et Douglas Gordon ont choisi de tourner sous un angle artistique et pseudo intellectuel pour un rendu parfois involontairement comique et carrément repoussant. Avez-vous déjà entendu dans un cinéma le bruit des supporters avec un volume volontairement poussé à fond ? Résultat : c'est monstrueux, ça fait grincer des dents et ça fera peur à vos chats quand vous passerez le DVD chez vous. C'est sans parler de l'interminable séquence d'ouverture qui explose les rétines en montrant pendant plus de cinq minutes des pixels de télévision fluorescents. Alors quand on combine ceci avec des effets de caméra à n'en plus finir (ralentis, flous, caméraman atteint de Parkinson, ...), une bande son surprenante (commentaires en espagnol non traduits et autres) et aux déclarations métaphysiques de Zidane apparaissant au compte-goutte dans un horrible texte sous-titré rien qu'en majuscule, on obtient là un documentaire qui risque longtemps de faire parler de lui pour de mauvaises raisons. Mais le plus beau reste sans doute la mi-temps qui demeurera pour longtemps comme un des plus beaux « n'importe quoi » du cinéma. Même les Nuls n'avaient pas réussi à faire aussi bien. Côté positif, on soulignera tout de même les effets sonores et la musique de Mogwai.

Zidane, un portrait du XXIème siècle est un pur ovni du 7ème art. A croire que seuls les martiens réussiront à le regarder tant le documentaire est hors de compréhension pour le simple humain. En réalité, cinq petites minutes auraient suffi à montrer le footballeur en action. Le reste n'est qu'une démonstration superficielle qui fera fuir une bonne partie des spectateurs avant la fin de la séance.