6/10Soul Men : la musique dans la peau

/ Critique - écrit par Nicolas, le 22/02/2011
Notre verdict : 6/10 - Le choeur des hommes (Ecrivez votre critique)

Tags : dans soul musique rock annees artistes music

Une comédie au final pas très drôle, mais la présence et la complicité de Bernie Mac et Samuel L. Jackson suffisent à rendre le direct-to-video très regardable.

Vous n’en avez probablement pas entendu parler, peut-être parce que le film a fait un flop outre-Atlantique, mais Soul Men est l’un des derniers films de Bernie Mac (l’avant-dernier, pour être précis) et le dernier film de Isaac Hayes en tant qu’acteur. Tous deux sont décédés au mois d’août 2008, à un jour d’intervalle. Ce film leur est dédié.

Suite au décès de Marcus, le chanteur vedette du défunt groupe The Real Deal, une émission de télévision cherche à recontacter les deux autres membres pour un grand hommage. Séparés depuis trente ans, Louis et Floyd ne comptaient pas vraiment reprendre du service, mais l’appel de la scène va avoir raison d’eux…

Soul Men : la musique dans la peau
DR.Soul Men
est donc un road movie présentant deux grandes stars déchues de la soul en route pour retrouver leur gloire. A peine le synopsis dévoilé, nous savons déjà comment va probablement se passer la soirée, le nombre de films sur le thème étant carrément indécent. Et sur ce point, on est loin de remettre en cause notre capacité d’anticipation. Soul Men est un road movie, certes, mais un road movie tellement cartographié qu’il devient sans surprise. Avec un certain manque de rythme, le film enchaîne les situations rocambolesques qui vont mener les deux anciens partenaires à s’apprécier de nouveau et à remonter sur scène, avec tous les problèmes que cela implique. Il n’y a même pas de véritable réflexion sur le temps qui passe, les deux hommes demeurent fringants et au sommet de leur art même trente ans plus tard.
En dépit de cela, le duo formé par Bernie Mac et Samuel L. Jackson est le petit plaisir coupable de notre intérêt. Les deux acteurs s’invectivent, se dandinent, s’insultent à tout va, et poussent à plusieurs reprises la chansonnette. Les morceaux chantés forment clairement la partie la plus appréciable du film, Bernie et Samuel prenant manifestement du plaisir à interpréter des morceaux de soul sur scène. On regrettera que certaines scènes de dialogue aient été un peu trop développées pour pas grand chose, et la faible utilité du personnage de Cléo (Sharon Leal), malgré sa beauté et son talent de chanteuse.

Le film se termine sur une interview de Bernie Mac, entrecoupée de quelques scènes backstage. Soul Men a beau ne pas être un étalon de la comédie, il demeure sympathique et contient quelques morceaux de musique joliment interprétés. A voir pour se faire plaisir.

Soul Men : la musique dans la peau
DR.