6.5/10Rebelle : la pelle de la forêt

/ Critique - écrit par Nicolas, le 08/08/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Roussi (Ecrivez votre critique)

Tags :

Pixar, le déclin ? Au regard de ces deux dernières productions, l’amateur de belles histoires qui finissent mal pourrait croire, qu’enfin, la firme encensée par la critique, le public et la profession goûte à l’échec. Depuis l’exceptionnel Toy Story 3, on ne peut pas dire que Pixar a usé de son extraordinaire savoir-faire, proposant en 2011 une suite globalement négligeable de Cars, et déroulant aujourd’hui sur les écrans cet étrange Rebelle. Pour la troisième fois de son histoire, les animateurs vont mettre en scène des personnages humains, malheureusement bien loin des grandes réussites qu’ont pu être Les Indestructibles et Là-Haut.

Rebelle : la pelle de la forêt
DR.

Mérida est une princesse. Comme toute bonne princesse de dessins animés, informatique ou non, celle-ci n’aime pas sa condition royale et préfère courir dans les bois en faisant des trucs de mecs. Sa mère, loin d’être la plus méchante, essaye constamment de la remettre dans le droit chemin et va même jusqu’à organiser le traditionnel tournoi des soupirants pour lui trouver illico presto un époux parmi les clans du coin. Forcément, ça clashe, et la rousse (oui, Mérida est rousse) va alors « provoquer certains événements désastreux qui vont tout remettre en cause ». Le résumé ne nous en dit pas plus, la bande-annonce non plus, alors ce n’est pas moi qui vendrai la mèche. Néanmoins, passé la petite surprise du pitch, hé bien Rebelle n’en devient que plus prévisible, comme si Pixar avait décidé de recycler un vieux canevas de chez Disney. C’est bien simple, je ne trouve pas grand-chose à en dire si ce n’est que chaque événement s’inscrit irrémédiablement dans la logique de ce genre de narration, où les principaux protagonistes vont finalement, après quelques péripéties, trouver un compromis larmoyant. Ce n’est ni bête, ni mal fait, mais lorsqu’on est habitué à l’originalité des Pixar et de leur double lecture pour adultes, un divertissement comme Rebelle parait simplet et uniquement destiné à la classe enfance. Même la cosmétique n’apporte pas grand-chose au débat, alors que le studio est connu pour ses prouesses techniques sans cesse renouvelées (très belle chevelure, très belle gestion de l'eau, néanmoins). Pareillement, ce n’est ni mal fait ni à la portée du premier studio d’animation, mais le passif de la firme nous impose une certaine exigence de résultats.

Rebelle : la pelle de la forêt
DR.

Rebelle est certainement l’une des œuvres les moins abouties du studio, trop simpliste et trop formalisée pour s’imposer face à leurs autres grands titres. Il est même assez dommage de constater que le film n’utilise que trop peu l’univers dans lequel il s’inscrit, si l’on excepte une ou deux blagues de kilt qui semblent presque forcées. Un divertissement familial honnête, néanmoins.

Rebelle : la pelle de la forêt
DR.