1/10Palais Royal !

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 23/11/2005
Notre verdict : 1/10 - Très laid royal (Ecrivez votre critique)

Tags : palais royal paris louis theatre orleans jardin

Valérie Lemercier s'attaque avec Palais royal, son troisième film, au petit monde des têtes couronnées qu'elle est supposée égratigner par son habituel ton pince-sans-rire et vulgaire. Mais plus qu'une satire grinçante et piquante sur le travers des familles royales, on arrive dans un autre palais royal, celui de Valérie Lemercier. La réalisatrice qui est également actrice principale et scénariste fait un grand numéro de narcissisme dont le seul et unique but est de se mettre en valeur. On a vu mieux, surtout lorsqu'on veut rire d'un monde fondé sur les apparences et l'égocentrisme.

Elle aurait d'abord mieux fait de se concentrer sur le scénario et la réalisation, tous deux exécrables. L'histoire est aussi épaisse qu'un filet d'eau et particulièrement bancale, partant dans toutes les directions pour arriver sur une fin qui n'en est pas vraiment une. L'idée de mettre au pouvoir d'un petit pays comme Monaco deux individus presque normaux et insérés dans la société était louable. Seulement tout le reste n'a aucun sens et ne reflète jamais cette base. Toutefois, ce n'est sûrement rien comparé à la réalisation d'une médiocrité rarement égalée. C'est mou et moche. La plupart des plans sont fixes, incroyablement classiques et même un téléfilm réussit à faire mieux. C'est lent, sans rythme et votre montre vous déprimera encore plus dans ce moment difficile.

Si encore le film avait été drôle... Il ne l'est malheureusement jamais. L'humour de Valérie Lemercier est spécial, assez vulgaire et souvent en dessous la ceinture. Il faut apprécier le genre, ce qui n'a pas été le cas. Les gags sont tout de même largement éculés (le coup de la tarte à la crème), souvent poussifs voire répulsifs. Le jeu des acteurs remontera cet amas d'âneries, avec un Lambert Wilson toujours bon dans un rôle d'aristocrate et une Valérie Lemercier qui avait bien étudié son rôle.

Palais royal est une comédie qui se vautre lamentablement dans cet exercice à moins d'apprécier l'humour vulgaire. Le film a davantage l'effet d'un somnifère couplé à un vomitif. Un nouveau médicament qui a le goût de l'arnaque est sur le marché.