6/10The Machinist

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 19/01/2005
Notre verdict : 6/10 - Le Machin-isthme (Ecrivez votre critique)

Trevor Reznik a perdu le sommeil depuis plus d'un an. Il ne mange presque plus et s'affaiblit de jour en jour. Les joues creusées et les os saillants, sa vie continue plus ou moins normalement entre son travail d'ouvrier machiniste, sa relation avec une prostituée et ses rendez-vous quotidiens au café d'un aéroport. Cependant, des événements étranges commencent à se produire et Trevor est en train de perdre la tête, son état de santé n'arrangeant rien.

Film sombre, The Machinist est avant tout une performance d'acteur exceptionnelle. De presque tous les plans, Christian Bale s'est totalement imprégné de ce personnage renfermé, livide et épuisé. Plus que son jeu excellent, c'est sa transformation physique qui impressionne. On le croirait sorti d'un camp de concentration, n'ayant plus que la peau sur les os et un visage complètement affaibli. Pour ce rôle, il aurait perdu environ trente kilos en trois mois avec un régime composé d'une boîte de thon et d'une pomme par jour. Son regard, ses gestes, ses mouvements, tout y est Trevor Reznik et non Christian Bale. Impressionnant !

Ceci dit, une performance d'acteur ne fait pas forcément la réussite d'un film. The Machinist en est l'illustration. Hormis un Bale exceptionnel et captivant, le film ne séduit pas plus que cela, faute à un scénario trop classique. L'intrigue n'a pas été assez fouillée et nombre d'enchaînements et d'événements manquent de lien. Quant au twist final inhérent au genre, il est peu surprenant et n'en est pas réellement un. Au final, l'histoire est moyenne, tout à fait acceptable mais décevante. The Machinist s'inscrit bien dans le genre des films paranoïaques, tortueux et glauques mais n'étonne ni ne bouleverse vraiment. La réalisation de Brad Anderson y est peut être pour quelque chose. Il maîtrise parfaitement les effets angoissants ainsi que l'atmosphère noire et lugubre mais il n'invente rien. C'est peut être même trop parfait, trop convenable pour le genre. Le rythme, bien que bon, peut toutefois manquer de variations, surtout dans un final qui aurait demandé plus d'intensité.

The Machinist est à voir pour la prestation hallucinante et hallucinée de Christian Bale. Malheureusement, le film a surtout été conçu autour de cela (le nombre de plans où l'acteur se regarde dans un miroir le démontre) et un peu plus de travail sur scénario aurait été appréciable. Il n'en reste pas moins un thriller sombre, bien foutu et intéressant mais qui aurait pu être largement meilleur.