9.5/10La journée de la jupe

/ Critique - écrit par Islara, le 03/12/2009
Notre verdict : 9.5/10 - Aux héros et héroïnes de l'ombre (Ecrivez votre critique)

Un film aussi brillant que dérangeant, aussi poignant que juste, aussi bouleversant que passionnant et dont on ne ressort pas indemne. Couronné par des acteurs exceptionnels, il est majestueux par tous les messages que, sans vanité, il transmet.

Vous aimez les films non conventionnels ? Vous aimez les films qui savent dépasser avec brio le manichéisme ? Vous aimez les films chocs aux vérités dérangeantes qui frappent sur tout et sur tous et dont personne ne sort indemne ? Qui dénoncent l'hypocrisie d'institutions, l'hypocrisie de faux religieux, l'hypocrisie de modes de pensée, l'hypocrisie de l'ultra consommation ? Vous aimez quand les vraies victimes et leurs souffrances sont mises en exergue avec tant de justesse ?

Alors La Journée de la Jupe, son titre étrange, et sa façon de passer au crible, sans vanité et avec nuances, le problème quasi-insoluble des collèges soumis à la loi de la peur est pour vous.

Une interprétation majestueuse d'Isabelle Adjani
Une interprétation majestueuse d'Isabelle Adjani
Une vérité brutale, tranchante et dérangeante vous sera propulsée au visage, à vous petit spectateur assis confortablement dans votre fauteuil. Au travers d'un huis clos haletant, au scénario et dialogues sans faille et aux coups de théâtre bien menés, vous vivrez comme si vous étiez, et telle est la plus grande qualité du film, les horreurs des vies de chacun, et découvrirez la face cachée et malade de tout un pan d'une société qu'on se plait à ignorer. Le jeu d'acteur exceptionnel, et pas seulement celui d'Isabelle Adjani, parachèvera de vous immerger dans cette longue scène interminable, dont on ne sait aucunement comment elle pourra finir, si ce n'est de façon tragique.

La Journée de la Jupe, comme son nom ne l'indique pas, est une ode aux héros et héroïnes de l'ombre, à celles et ceux qui sacrifient tout pour une vie meilleure, à celles et ceux qui supportent la violence en silence, à celles et ceux qui donnent tout pour faire grandir les plus jeunes, et enfin à celles et ceux qui voient mourir leurs petits et ces petits qui, trop jeunes, voient leur mère assassinée.

Des élèves en déroute à sauver
Des élèves en déroute à sauver
Une prof de collège a l'occasion de briser les fondations de l'horreur pour la faire s'écrouler, de briser l'omerta et de faire tomber les coupables, de défendre une idéologie qui est peut-être la seule à pouvoir faire se tenir debout une société multi-religieuse, de défendre la mixité et le vrai respect de l'autre et de tous les peuples. Cette prof n'est pas ce qu'elle semble être. Le hasard aux accents de destinée la rendra preneuse d'otages malgré elle et elle saura en faire bon usage, bien que le prix à payer soit terrible. Vous n'oublierez pas son combat d'une heure trente lorsque l'unique musique du film bercera votre cœur qui saigne et votre esprit révolté, au moment de la clôture tragique de cette histoire.