5/10Gnomeo et Juliette : Shakespeare naindejardinisé !

/ Critique - écrit par Guillaume, le 10/02/2011
Notre verdict : 5/10 - Nain porte quoi ? (Ecrivez votre critique)

Tags : film juliette gnomeo animation films disney john

Un film d'animation avec des nains de jardin... même en 3D ça a du mal à passer. Plutôt indigeste et de mauvais goût. Parions que ceux qui arriveront à s'accrocher et à oublier l'univers de céramique y trouveront un peu de grâce. Mais pas nous.

Gnomeo et Juliette : Shakespeare naindejardinisé !
Coup de foudre...Pff. Il est parfois vraiment difficile de se motiver à rédiger un papier. Imaginez, je viens d'assister à la projection d'un film où Shakespeare a été adapté : tout son univers est réduit à l'état de jardins, et donc, logiquement, de nains de jardins.

Dans le genre beauf ou vraiment pour les très jeunes, on peut s'y complaire. Pour les autres, impossible de trouver la route permettant de suivre avec intérêt l'histoire.

Celle-ci, d'ailleurs, on la connaît : deux familles ennemies, un amour impossible entre Gnomeo et Juliette (remarquez comme seul Romeo change de nom pour permettre un jeu de mot claudiquant), chacun issu d'un camp différent (ici, les bleus et les rouges).
Shakespeare est intemporel, mais de là à imaginer que son œuvre s'adapte à tous les univers, on peut douter.

Gnomeo et Juliette : Shakespeare naindejardinisé !
Un film de nain-ja.
Dans le genre mauvais goût, on a tout pour être heureux : le nain de jardin en string qui passe régulièrement à l'écran, les courses de tondeuses façon Fast & Furious, les toilettes au milieu du jardin, la tondeuse Terrafirminator - sorte de quad amélioré pour beauf en puissance -, des musiques d'Elton John, j'en passe, et des meilleurs. A l'image du film, tout ceci manque de finesse. Un peu comme si se contenter d'un concept étonnant pouvait suffire.

Cependant, tout n'est pas si mauvais dans le royaume des minipouces. L'apparition du personnage du flamant rose ajoute de l'humanité à l'ensemble, tandis que l'animation est bien foutue, même si les choix esthétiques peuvent faire mal aux yeux.

Si l'on apprécie les parodies grotesques et un peu has been, les missions commandos, les nains de jardin, les amourettes traitées à la hache et les fins hollywoodiennes, alors, oui, définitivement, on peut aimer Gnomeo et Juliette.

Gnomeo et Juliette : Shakespeare naindejardinisé !
Le nain en string. Ahaha. Ahaha. Drôle non ? Non !