9.5/10Edward aux mains d'argent

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 05/07/2003
Notre verdict : 9.5/10 - Le Meilleur Burton (Ecrivez votre critique)

Tags : edward film mains burton argent tim films

Le Meilleur Burton

Un inventeur excentrique crée un jeune homme nommé Edward (Johnny Depp) qui a tous les éléments essentiels d'un corps standard à l'exception d'une paire de mains. En effet, l'inventeur est décédé avant d'avoir pu en donner à Edward, le laissant avec des ciseaux en guise de mains et dans une grande solitude dans un château isolé. Un jour, Peg Boggs (Dianne Weist), vendeuse au porte-à-porte, le trouve et décide de l'accueillir dans sa famille...

Edward aux mains d'argent, conte de Noël, est un des films les plus touchants qui ont été faits. En effet, c'est un des rares films où l'émotion passe immédiatement et où l'on peut même se surprendre avec les larmes aux yeux.

Tout commence dans une ville pleine de couleurs où tous les aspects de l'american dream sont présents : les belles maisons avec jardins, les gens qui sont beaux et riches, la tranquillité, la sécurité...
Un contraste direct apparaît avec le château sombre perché dans les hauteurs de la ville et avec son habitant, Edward, monstre émouvant au style gothique.
C'est la rencontre de ces deux mondes très différents qui va chambouler la vie de tous les habitants de la ville et celle d'Edward.
En effet, malgré l'aspect physique assez déroutant d'Edward, les habitants vont l'accepter car il a des talents évidents de sculpteur et de coiffeur et car il est extrêmement gentil. Il va devenir la nouvelle attraction qui va réveiller et animer une ville bien trop paisible.
Mais, bien vite, comme tout le monde profite de la gentillesse d'Edward sans vraiment le remercier comme celui-ci le voudrait, c'est à dire en l'acceptant et en l'aimant réellement, il va commencer à se lasser de la coiffure et de la sculpture et va n'être intéressé que par la belle Kim Boggs (Winona Ryder) dont il est amoureux. Cet amour est impossible car Kim a une relation avec Jim (Anthony Michael Hall) et parce qu'Edward est un monstre.
Mais, peu à peu, Kim va être touchée par la gentillesse d'Edward, par son talent d'artiste et par l'amour qu'il éprouve pour elle. De plus, elle éprouve de la pitié pour lui quand elle se rend compte qu'on le manipule comme un jouet (le coup du « talk-show »).
Edward va être rejeté par tout le monde lorsqu'il est accusé de crime. Va s'en suivre une série de quiproquos malheureux qui vont continuer à exclure Edward jusqu'au moment où il va être obligé de retourner vivre seul dans son château.

Edward aux mains d'argent est le chef-d'oeuvre de Tim Burton. Tout d'abord, on y retrouve une esthétique sombre chère à Burton. Ensuite, l'interprétation des acteurs est excellente avec un Johnny Depp parfait dans son rôle de gentil monstre fragile émotionnellement et avec une Winona Ryder resplendissante. De plus, la musique de Danny Elfman participe fortement à la poésie et à la beauté du film. Plus encore, on frissonne et on pleure dans les quarante dernières minutes très tristes où tout le monde est contre Edward.
La puissance de l'impact émotionnel du film est la somme de plusieurs points. Premièrement, c'est dû au fait qu'on voudrait accepter Edward car il n'a pas un visage monstrueux (contrairement par exemple à Elephant Man), car il est foncièrement gentil et car il a de grands talents artistiques. Secondement, c'est dû à la poésie du film et à l'amour impossible d'Edward avec Kim qui nous touche au plus profond du coeur. Troisièmement, c'est dû à la méchanceté des réactions des habitants de la ville qui nous rappellent certaines des nôtres.

Pour tous ceux qui croient que Tim Burton n'est que le mauvais réalisateur de La Planète des Singes (2001) et de Mars Attacks !, Edward aux mains d'argent est un des films (avec Ed Wood, Batman, Batman Returns, Beetlejuice et Sleepy Hollow) qui nous permettent de dire que Tim Burton est un très grand réalisateur.