7.5/10Chronicle - Chronique de superhéros ordinaires

/ Critique - écrit par Guillaume, le 16/03/2012
Notre verdict : 7.5/10 - SuperDocu (Ecrivez votre critique)

Tags : film heros chronicle films pouvoirs andrew cinema

Donner des supers-pouvoirs à des ados et regarder ce qu'ils en font. C'est le défi que Josh Tank relève avec son faux documentaire Chronicle. Très bien vu, très plausible, très attachant, le film s'il a du mal à décoller (lol) n'en demeure pas moins une belle découverte.

Chronicle - Chronique de superhéros ordinaires
Croisement entre Leonardo DiCaprio et Brad Pitt

C'est par l'oeil de la caméra d'Andrew Detmer (Dane Dehaan), un ado fucked up de Portland que l'on entre dans l'univers de Chronicle. Sa vie est bien pourrie : une mère proche de la mort, un père alcoolique, le pauvre type est paumé et le stéréotype du nerd sans ami.
Pourtant, il se découvre des accointances avec son cousin Maat Garetty (Alex Russell) et la coqueluche du lycée Steve Montgomery (Michael B. Jordan) lorsqu'ils sont tous les trois mis en présence d'une substance qui leur donne des pouvoirs de télékinésie.

Commence alors une sorte de période bénie et sans soucis où le trio découvre et développe ses capacités en riant beaucoup : soulever les jupes des filles, faire courir des caddies, arrêter des balles de baseball, tout ceci par la pensée.
Jusqu'au jour où la déconnade va trop loin et entraîne un accident. Les facettes des caractères de chacun vont se dévoiler, exacerbant les meilleures comme les pires pensées.

Chronicle - Chronique de superhéros ordinaires
Faut passer à la casse.

Chronicle est excellent par sa montée en puissance lente - parfois trop lente, je vous l'accorde - et son regard quasi documentaire. Effectivement, peut-être qu'en acquérant des supers-pouvoirs on aiderait la veuve et l'orphelin... mais sans doute qu'on préférerait d'abord se payer des tranches de rire, améliorer notre vie. Devenir populaire, séduire facilement les filles, faire des tours de magie époustouflants... C'est-à-dire ne pas faire mieux que les héros du film.

La réalisation de Chronicle est honnête, comme souvent avec le style du faux documentaire. Ici les limites habituelles sont dépassées car la télékinésie permet à Andrew de faire parfois des travelings, des mouvements de caméra complexes, sans rien avoir en main. Entre deux plans bien crades, bien filmés à l'arrache, on rencontre quelques belles vues d'ensemble.

Chronicle - Chronique de superhéros ordinaires
DR.

Le trio des acteurs fonctionne à merveille. On espère recroiser leurs têtes dans un prochain film. Ils sont justes, stéréotypent leurs personnages bien comme il faut pour asseoir le propos. Un équilibre pas facile quand on pense qu'il y a des super-pouvoirs en jeu.

Bonne surprise vraiment que ce Chronicle. Partir du quotidien foireux d'une ville américaine pour finir en beauté à la Akira, c'est un pari osé mais bien relevé.