7.5/10Chasing Mavericks : le surf en blu ray

/ Critique de dvd / blu-ray - écrit par jaiina, le 27/03/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Une bonne découverte, même sans être fan de surf (Ecrivez votre critique)

Tags : mavericks dvd butler gerard chasing ray blu

Après Point Break et Brice de Nice, n'a-t-on pas déjà tout vu concernant le surf ? Cette activité, très américaine ou australienne, peut-elle intéresser les spectateurs français ? Bien que modestement distribué au cinéma, ce film a le mérite de présenter le surf de manière intéressante, loin des clichés que les deux films sus-nommés, ne l'ont fait. Ici, point (ou presque) d'ados blondinets tous pectoraux dehors prêts à faire le beau sur une planche mais plutôt l'histoire d'une volonté tenace d'un jeune, Jay, qui voit dans le surf une manière de franchir le cap difficile de l'adolescence, de sa famille destructurée ; en un mot, de se découvrir.

Chasing Mavericks : le surf en blu ray
Seuls sur le sable....

Et cela, au travers une belle histoire d'amitié avec Frosty Hesson, une ancienne gloire du sport qui deviendra son mentor. Mais la force du film est de ne pas tomber dans la facilité et la rapidité. Les réalisateurs laissent le temps au jeune Jay et à Frosty de se découvrir, s'apprécier, et ce, non sans quelques heurts. L'apprentissage est long et difficile. Jay ne devient pas un as du surf en cinq minutes.

Les images sont également très belles, soignées, la scène finale de surf et prise de vague est bien filmée et on se sent bien dans l'action.

Evidemment (et malheureusement), ce film souffre toutefois de quelques défauts : il a tendance à parfois verser dans le sentimentalisme et parfois déborde trop de bons sentiments. De plus, le scénario est assez prévisible même sans connaître la biographie du protagoniste.

Chasing Mavericks : le surf en blu ray
DR.

Vous l'aurez compris, pour un film assez confidentiel, j'ai été agréablement surprise et pourtant je ne suis pas une grande fan de sport. Un film bien distrayant qui permet de passer une bonne soirée. Et cela fait plaisir également de retrouver un Gerard Butler dans un rôle un peu plus subtil, qui nous offre ici la possibilité de (re) démontrer qu'il sait jouer...