5.5/10Le Cercle - The Ring 2

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 31/03/2005
Notre verdict : 5.5/10 - Dark Water 2 (Ecrivez votre critique)

Six mois après les évènements meurtriers, d'autres copies de la cassette ont été réalisées : la malédiction de Samara peut alors continuer pour la journaliste Rachel Keller (Naomi Watts) et son fils Aidan (David Dorfman)...

Après le remake de Ringu par Gore Verbinski en 2002, Hideo Nakata nous livre en 2005 le remake de son propre film : Ringu 2. En poursuivant la ligne scénaristique de Le Cercle - The Ring, qui s'écartait allègrement du long métrage original Ringu, Le Cercle - The Ring 2 apporte de nombreuses scènes inédites qui réjouiront ceux qui ont vu les originaux japonais. Passant sur les changements scénaristiques réducteurs et moins percutants de l'histoire, déjà caractéristiques du premier remake, on peut apprécier ce deuxième remake à sa juste valeur.

Malgré une pincée de scènes anecdotiques totalement inutiles (la scène du parc par exemple), le film commence de manière assez rythmé avec quelques morts (marquées par des visages terrifiés encore plus réussis que dans le premier), quelques apparitions bruyantes et sans surprises de Samara (dans le bain, sur les photos, dans la télé évidemment...) et quelques évènements mystérieux. Mais, il part rapidement dans l'enquête bateau très lente, peu fournie et en conséquence plutôt ennuyeuse. Sûrement en panne d'idée, Hideo Nakata nous offre une quantité impressionnante de scènes pleines d'eau, au travers d'inondations et d'écoulements étranges, qui ne sont pas sans nous rappeler son film Dark Water, qui date de 2002. Le futur remake de Dark Water, réalisé par Walter Salles et avec Jennifer Connelly en tête d'affiche, qui va sortir en cette même année 2005, précédé de projections tests catastrophiques, risque en conséquence de donner dans le déjà déjà-vu...

En dehors de tout l'aspect ennuyeux et long du film, quelques scènes sortent du lot. On retient tout d'abord l'épisode inoubliable des cerfs en images de synthèse qui ne manque pas de nous faire rire par son second degré non intentionnel. Puis, on ne peut certainement pas rester insensibles au dernier moment dans le puits, qui, avec les gestes affreusement désarticulés de Samara, est sans aucun doute le seul effrayant de tout le film.
Au niveau des interprétations, on remarque la performance inégale du petit qui joue Aidan et le jeu formidablement maîtrisé de Naomi Watts qui, en plus d'un corps sexy au possible (avec de simples jeans ou un haut mouillé qui laisse pointer des seins expressifs), retranscrit parfaitement les peurs et les angoisses du personnage de Rachel.
Pour les fans, on notera les apparitions éclair de Sissy Spacek (Carrie, Une Histoire Vraie...), du gamin qui jouait Jarod petit dans Le Caméléon ou encore de Simon Baker, vu dans Planète Rouge et L.A Confidential.

Le Cercle - The Ring 2 dépasse donc son prédécesseur Le Cercle - The Ring en s'affirmant dans son scénario simplificateur qui apporte de nouvelles scènes inégales. On regrette certains moments sentimentaux risibles et une explication longue et détaillée des tenants et des aboutissants de l'histoire.
Au final, ce qu'il manque le plus aux remakes des Ringu, ce sont les ambiances sombres et pesantes des originaux ainsi que les visages de Sadako et de sa mère qui à eux seuls sont pétrifiants.