2/10Blue Crush

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 22/06/2003
Notre verdict : 2/10 - Blue Cruche (Ecrivez votre critique)

Tags : film blue crush interprete surf marie role

A Hawaï, Anne-Marie (Kate Bosworth) est une jeune femme qui fait du surf depuis son plus jeune âge et qui se prépare pour le « Pipe Master », une prestigieuse compétition de surf. Elle vit avec sa petite soeur Penny (Mika Boorem) et ses deux amies Lena (Sanoe Lake) et Eden (Michelle Rodriguez). Dans l'hôtel de luxe dans lequel elle travaille, Anne-Marie va croiser un quaterback, Matt Tollman (Matthew Davis), dont elle va tomber amoureuse. A quelques jours de la compétition, elle commence à négliger son entraînement...

Snif Snif, Kate, qu'es-tu partie faire dans ce navet sportif ? Je t'aimais bien avant : de beaux cheveux blonds, des yeux spéciaux (un vert et un bleu), un physique de rêve et de bons choix de carrière avec par exemple la série TV Young Americans et le Rules Of Attraction (Les Lois De L'Attraction) de Roger Avary. Mais là, tu aurais dû faire gaffe, les producteurs t'avaient prévenue quand ils t'avaient dit qu'il y aurait Michelle Rodriguez (Resident Evil...), c'était un gage de mauvaise qualité.
Je ne sais pas, tu t'es peut-être dit qu'en montrant ton superbe visage et les divines formes de ton corps, tu deviendrais enfin célèbre ? Et bien non, même si t'as appris à surfer et que tu ne joues pas trop mal, ce film ne va rien t'apporter de positif, bien au contraire... Désolé de te dire que ta performance dans ce film disparaît en même temps que lui dans une grosse vague de nullité cinématographique.

Bon, commençons par le peu de points positifs de ce film : après l'agréable présence de Kate Bosworth, on peut admettre qu'il y a le soleil, la mer et que les scènes de surf sont bien filmées.
Mais, car c'est là que les problèmes commencent, il n'y a que très très peu de scènes de surf qui, en plus de cela, sont très répétitives à cause des échecs successifs d'Anne-Marie. En effet, elle est anxieuse et traumatisée car trois ans auparavant, lors d'une compétition de « Pipeline », elle avait failli mourir à cause d'une énorme vague qui, comme elle ne l'avait pas prise correctement, l'avait violemment projetée contre les coraux.
Autre point : je préviens le sexe féminin que ce film nous montre encore l'image d'une jeune femme cruche comme dans la plupart des Teen-Movie comme les American Pie, She's All That (Elle Est Trop Bien), Boys And Girls, 40 jours et 40 nuits... Et vas-y qu'Anne-Marie est le petit chien du quaterback, qu'elle se fait acheter avec de l'argent et des fringues, qu'elle tombe amoureuse de lui sans avoir vu autre chose que son corps bien musclé et sa tête de « beau gosse » et vas-y qu'elle lâche tout pour lui !
« Heureusement », Eden va pousser Anne-Marie à reprendre l'entraînement pour ne pas faire comme sa mère qui les avait quittées, elle et sa petite soeur Penny, pour partir avec un homme. Ce qui nous amène à l'évocation des problèmes familiaux de notre héroïne, qui servent de remplissage au film : sa mère étant partie depuis longtemps, Anne-Marie a dû éduquer seule sa soeur Penny et doit l'empêcher de faire des bêtises d'adolescentes (y a de longues scènes pour nous montrer la puissance de ce fait).
Plouf plouf plouf, on revient à la compétition : Anne-Marie est super chaude pour surfer car son petit copain lui a dit que ça serait grand ; elle voit que c'est dur car si on prend mal la vague, on risque de mourir contre le corail ; elle est terrifiée car en plus y a une grande championne qui la regarde et qu'en plus, c'est le PIPE MASTER ! Au moment où elle passe, elle surfe comme une grosse nulle car elle n'arrive pas bien à entrer dans la vague à cause de sa peur de l'accident ; accident qui arrive lorsque enfin elle arrive à prendre une vague ; malgré cela, elle repart alors qu'elle est sérieusement blessée ; et là, grâce aux conseils d'une pro qui elle, sait surfer, Anne-Marie arrive à surfer correctement UNE vague ; et là, tout le public qui avait retenu son souffle (alors qu'il s'en foutait lorsque c'était une autre concurrente qui échouait) explose de joie et applaudit comme si c'était une championne ; pour finir, on la voit en PREMIERE page d'un grand magazine de surf alors qu'elle a PERDU la compétition !!!

Bref, Kate, j'espère que ce n'est qu'un petit incident de parcours et que tu vas repartir sur de nouvelles bases, parce que là, tu as manqué ton passage au statut de vraie star. Malgré ta présence et les quelques belles images de ton ami réalisateur, vous n'avez réussi qu'à me noyer dans l'ennui et le ridicule.