4/10American Girls

/ Critique - écrit par Nicolas, le 22/11/2002
Notre verdict : 4/10 - Dirty Dancing (Ecrivez votre critique)

Tags : doll poupee livraison vetements american poupees gratuite

Dirty Dancing

Moi qui croyais en avoir fini avec la chasse aux références utilisées dans Sex Academy, me voilà bien désappointé devant ce nouveau Djeun's Movie qui apporte sa pièce au puzzle (la copie de chorégraphie). Horreur, cela pourrait-il vouloir dire qu'il y en a encore d'autres ? «Mais quand tout cela finira-t-il» (extrait de Riders) ? American Girls a de quoi faire saliver sévère, puisqu'il met en scène l'objet de fantasme résolument inaltérable qu'est la pom-pom girl. Ou plutôt, excusez-moi de la confusion, des «Cheerleaders». La différence ? Suivez le guide...

Par une belle journée ensoleillée, Torrance (Kirsten Dunst) réalise enfin son rêve : elle est nommée capitaine de l'équipe de Cheerleaders des Toros, championne en titre cinq années consécutives aux grands rendez-vous nationaux. Alors que tout le monde peaufine la chorégraphie qui sera présentée aux régionales, Torrance s'aperçoit que l'ex-capitaine a intégralement copié les pas de danses sur une équipe locale, et ceci depuis des années. Pour la capitaine, il s'agit maintenant de trouver une solution pour éviter le ridicule...

Prenons une troupe de pom-pom girls classiques, c'est à dire belles, souriantes, jambes découvertes, etc. Rajoutons : des hommes, un entraînement sportif de haut niveau, et un gros travail sur les chorégraphies. Vous obtenez alors une troupe de Cheerleaders. Outre le fait qu'elle soutient également une équipe de football (qui peut tout à fait être minable, comme le montre la situation des Toros), elle participe également à de nombreux événements sportifs qui jugent de la performance sportive et de l'originalité de la chorégraphie. Voilà, qu'on ne vienne plus me dire que les Djeun's Movie n'instruisent pas, même si je suis sûr que l'intérêt n'est pas des plus vitaux. American Girls va donc nous conter une très belle histoire, celle d'une jeune et jolie capitaine (Kirsten Dunst, Mme Spidey je vous prie), en proie aux dures conditions de son nouveau poste. Tout cela dans l'univers type du genre de film, incrusté de petits copains niais et infidèles, de nouvel élève craquant, de Djeun's obsédés par le sexe, et de blagues plutôt grasses ici et là. Le contrat est là, il est signé et appliqué pépère. Les défauts habituels sont également de la partie, je ne cite plus les répliques ronflantes, le scénario asthmatique, les personnages secondaires inexistants, et le suspense totalement absent. Petite contrepartie, American Girls fait son show. En d'autres termes, on nous offre le plaisir d'assister aux représentations-types des Cheerleaders, c'est à dire quelques chorégraphies magnifiques et impressionnantes (amusant de voir s'envoler des filles en mini-jupes à trois-quatres mètres). Seule véritable particularité et attrait du film (si on exclut les deux têtes d'affiches, Dunst et Eliza Dushku), malheureusement.

Pas de vague, American Girls se conforme obstinément à la mécanique habituelle, sans chercher à innover ou faire particulièrement rire, qui vaut néanmoins un petit coup d'oeil pour le travail des Cheerleaders qui nous offre quelques chorégraphies percutantes. Ca donnerait presque envie d'en voir plus souvent, tiens !